Chapitre 3 - La transmission de l'information génétique

Nous sommes issus de la fécondation d’un spermatozoïde et d’un ovule qui ont formés une cellule œuf. Cette cellule œuf s’est développée dans le ventre maternel et a formé les 60 000 milliards de cellules qui constituent un adulte. Pbm : comment l’information génétique se transmet de parent à enfants ? comment elle se transmet d’une cellule œuf à toutes les cellules de l’organisme ?

I. L’information génétique et la multiplication cellulaire.

A. L’information génétique dans les différentes parties du corps.

Activité 10

Conclusion : Les cellules de l’organisme, à l’exception des cellules reproductrices, possèdent la même information génétique que la cellule-œuf dont elles proviennent par multiplications successives.

B. Le devenir des chromosomes au cours de la multiplication cellulaire :

Pbm : Comment expliquer la conservation du caryotype après plusieurs multiplications cellulaires ?

Activité 11

Conclusion : La multiplication d’une cellule:

  • est préparée par la copie de ses chromosomes (1 chr simple –> 1 chr double)
  • se caractérise par la séparation de ses chromosomes (1 chr double –> 2 chr simples), chacune des deux cellules formées recevant 23 paires de chromosomes identiques à ceux de la cellule initiale.

II. La reproduction sexuée et la diversité des êtres humains.

On parle de reproduction asexuée quand une cellule en donne plusieurs (ex : la multiplication sexuée). On parle de reproduction sexuée quand 2 cellules (de sexe différent) fusionnent pour donner 1 cellule-œuf.

A. Les chromosomes dans les cellules reproductrices :

Pbm : Comment la reproduction sexuée permet-elle de produire des individus différents tout en maintenant le caryotype de l’espèce ?

Activité 12

1) Je vois qu’il y a 23 chromosomes dans chaque cellule (1 de chaque « paire ») ovule ou spermatozoïde. Or dans un caryotype de cellule normale il y a 46 chromosomes (23 paires) Ovule : 22 +X , Spermatozoïde : 22 + X ou 22 + Y 2) Je suppose qu’il n’y a que 23 chromosomes car les cellules reproductrices (=gamètes) fusionnent pour donner une cellule œuf : 23 + 23 = 46

Conclusion : Lors de la formation des cellules reproductrices, les chromosomes constituants chaque paire (génétiquement différents) se séparent et se répartissent dans les gamètes. Ainsi, les cellules reproductrices ne contiennent qu’un seul chromosome de chaque paire (23 chromosomes).

B. Les allèles dans les cellules reproductrices :

Pbm : Que deviennent les informations héréditaires paternelles et maternelles lors de la formation des gamètes ?

Activité 13

Conclusion : Lors de la formation des cellules reproductrices, la séparation des chromosomes de chaque paire se fait au hasard. Les deux chromosomes d’une même paire portent des allèles différents : cette séparation des chromosomes produit des gamètes génétiquement différents les uns des autres. Exemple :

  • Chromosome 1 : allèles Rh- et Rh+
  • Chromosome 9 : allèles A et O
  • On a donc 4 combinaisons possibles : (Rh- O) ; (Rh- A) ; (Rh+ O) ; (Rh+ A).

C. Nous sommes tous différents :

Pbm : Comment la reproduction sexuée permet-elle la naissance d’individus différents ?

Activité 14

Conclusion :

  • La fécondation, en associant (pour chaque paire de chromosomes) un chromosome du père et un chromosome de la mère, rétablit le nombre de chromosomes de l’espèce.
  • Chaque individu issu de la reproduction sexuée reçoit deux stocks d’allèles différents, l’un venant du père et l’autre de la mère. Le nouvel individu, créé au hasard, est génétiquement unique.
Thème Bleak d'après zutrinken © Nicolas Ogier 2016 - Mise à jour : 5 février 2018 à 00:05