Diversité et unité du vivant

Partie 1 : Le vivant et son évolution

Chapitre 1 : Diversité et unité du vivant

Rappels :

La reproduction sexuée animale comme végétale comporte l’union d’une cellule reproductrice mâle et d’une cellule reproductrice femelle, gamète mâle et gamète femelle. Le résultat de la fécondation est une cellule œuf à l’origine d’un nouvel individu.

La fécondation est caractéristique de la reproduction sexuée. Dans toutes les espèces, le nouvel individu présente les mêmes caractères que ses parents, il appartient à la même espèce, et des variations qui lui sont propres.

Dans l’espèce humaine, le nouveau-né présente les mêmes caractères que ses parents, et des caractères nouveaux qui lui sont propres.

Diversité des phénotypes des individus

Problème : De quoi dépend la diversité des individus d’une population ?

Activité 1 : La diversité des individus dans une population

Conclusion : Les individus d’une population possèdent :

  • les caractères de leur espèces (ex : 2 bras, 2 jambes, des yeux.) : ce sont les caractères spécifiques
  • et des variations de certains caractères (ex : couleur des yeux, longueur des bras) : ce sont les caractères individuels .

L’ensemble des caractères visibles, à différentes échelles, constitue le phénotype d’un individu.

On appelle caractères héréditaires , les caractères qui sont transmissibles à la descendance.

L’environnement intervient également dans le phénotype en modifiant certains caractères : ex. le soleil entraîne le bronzage de la peau. Mais ces modifications ne sont pas transmissibles.

Localisation des caractères héréditaires

Problème : Où se situe l’information à l’origine de nos caractères héréditaires?

Activité 2 : Localisation de l’information à l’origine des caractères héréditaires

Conclusion Le programme génétique de l’individu se situe dans le noyau de la cellule-oeuf (zygote), à l’origine de toutes les cellules du corps, puis dans le noyau de toutes les cellules de l’organisme.

Activité 3 : L’organisation et le support de l’information héréditaire dans la cellule

Conclusion Dans le noyau des cellules, on observe des filaments épais, très colorables : ce sont des chromosomes

Toujours présents, ils sont plus facilement observables lorsque la cellule se multiplie/divise. Ils portent l’information génétique (= héréditaire).

L’organisation des chromosomes dans la cellule humaine.

Problème : Comment les chromosomes sont-ils organisés dans le noyau ?

Activité 4 : L’organisation des chromosomes dans la cellule

Conclusion > Chaque cellule d’un être humain possède 23 paires (=46) de chromosomes.

On appelle caryotype l’ensemble des chromosomes classés (en fonction de leur taille, de la longueur de leur bras, et de leurs bandes de coloration), observés dans une cellule en division.

Tous les individus de la même espèce possèdent le même nombre de chromosomes et le même caryotype.

La 23e paire présente des caractéristiques différentes selon le sexe : ce sont les chromosomes sexuels, ils sont responsables des différences entre hommes et femmes. Ils sont notés

  • X et X pour la femme ;
  • X et Y pour l’homme.

Un nombre anormal de chromosomes (= anomalies chromosomiques) empêche le bon développement de l’embryon et/ou entraîne des caractères différents chez l’individu concerné : malformations (mentales, physiques) par ex. la trisomie 21.

Thème Bleak d'après zutrinken © Nicolas Ogier 2016 - Mise à jour : 4 avril 2017 à 22:04