Un nouvel antidouleur se cache dans le venin d’un poisson tropical

Le poisson Meiacanthus grammistes possède de grandes dents pour mordre ses prédateurs et leur injecter un venin particulier : au lieu de provoquer une douleur, il les étourdit grâce des peptides opioïdes qui feraient de bons analgésiques.

Illustration de Un nouvel antidouleur se cache dans le venin d’un poisson tropical

auteur : webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences)

Thème Bleak d'après zutrinken © Nicolas Ogier 2017 - Mise à jour : 5 février 2018 à 00:05