Paradoxe du jeune soleil faible : une nouvelle étude change la donne

Il y a 2,7 milliards d’années, l’atmosphère était moins épaisse qu’aujourd’hui. C’est ce qu’affirment des chercheurs qui ont étudié dans des laves les tailles de bulles de gaz formées lors de leur refroidissement. Anecdotique ? Pas du tout. Car, depuis peu, les scientifiques estimaient tout le…

Illustration de Paradoxe du jeune soleil faible : une nouvelle étude change la donne

auteur : webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences)

Thème Bleak d'après zutrinken © Nicolas Ogier 2016 - Mise à jour : 5 février 2018 à 00:05